Aventures en 25 mm

06 décembre 2019

Cthulhu Death May Die : premier scénario, Miskatonic in fire !!!

On a reçu le jeu la semaine dernière et notre ami Stef s'est précipité pour peindre les figs en Speed Painting à la Citadel Contrast. Il a monté les murs et moi j'ai apporté les meubles. Et hop, on a attaqué la première partie hier soir.

Les règles sont faciles à prendre en main tout en laissant de la place à la gestion de son perso. Chaque perso est représenté par une fiche avec 3 compétences globales à faire évoluer. En gros, au début on est sain d'esprit et plus on jette des dés, au plus le mental va commencer à encaisser, jusqu'à peut-être mourir. Alors, c'est un peu moche mais le bon côté des choses c'est qu'au plus on devient barjo, au plus on peut augmenter ses compétences. Au plus le perso pète les plombs, au plus il devient dangereux (pour les monstres). A ça s'ajoute une ligne avec des points de vies et une autre avec de la santé mentale, les 2 pouvant être soignés en cours de partie.

Côté monstres, après le tour de chaque joueur, on tire une carte "Mythos" (ça ne s'invente pas). Ces cartes indiquent comment se déplacent les monstres, comment, ils attaquent, si on d'autres monstres qui spawnent, etc. donc, ça castagne gros. D'après BGG, on a un peu moins de 50% de change de réussir une mission.

La première mission se déroule à l'université de Miskatonic. D'après les étudiants qu'on croise, l'université est en feu et des monstres étranges sortent de tous les placards. Le but est d'aller péter 4 labos sur les 5 qui se trouvent à l'unif avant d'affronter le boss final. Il faut aller vite car buter le boss final prend du temps.

Pour cette mission, les copains ont plutôt pris des héros avec des grosses pétoires qui peuvent tirer à distance. Quant à moi, j'ai choisi Ahmed, plutôt tendance healer. Au début, on a un peu eu l'impression de se balader mais quand arrive le bosse final, on a bien au chaud aux miches. Au final, mission réussie sans pertes humaines mais ça s'est joué à un poil.

Comme souvent, on a modélisé le plateau en Dwarven Forge. Quel plaisir de jouer avec des décors pareils !!!

2019-12-04 20

2019-12-04 20

2019-12-04 20

2019-12-04 20

2019-12-04 20

2019-12-04 20

2019-12-04 20

2019-12-04 20

2019-12-04 20

2019-12-04 20

2019-12-04 20

2019-12-04 20

2019-12-04 20

2019-12-04 20

2019-12-04 20

2019-12-04 20

2019-12-04 21

2019-12-04 21

2019-12-04 21

2019-12-04 21

2019-12-04 21

2019-12-04 22

2019-12-04 22

2019-12-05 14

2019-12-05 14


01 décembre 2019

Vous prendrez bien un petit canon?

Lors de ma visite à Essen, j'ai choppé 6 canons de chez Wizkids pour 10€. Mon bateau avait bien besoin d'un peu d'artillerie pour être crédible.

2019-11-28 13

C'est leur série Deep Cuts. Basée sur le même principe que la série Nolzur's marvelours unpainted miniatures. C'est des figurines plastiques prêtes à peindre, déjà sous-couchées en blanc. D'après ce que je comprends, la série Deep Cuts, c'est "brandé" Pathfinder, alors que la série Nolzur, c'est pour D&D, mais dans le principe, c'est exactement la même chose. Je trouve d'ailleurs ça un peu bizarre d'avoir 2 marques différentes pour le même produit.

 

28 novembre 2019

Mars Attacks : les martiens

En passant par le Crisis à Anvers, j'ai trouvé une boite de base de Mars Attacks à peu cher. Le jeu a l'air vraiment chouette : il y a les figs mais aussi les décors à monter. Ce sont mes amis lillois qui m'ont donné envie de jouer à ce jeu (Oli, Tony et Jeff).

Les figs m'ont vraiment fait de l'oeil et je me suis lancé dans la peinture de la faction martienne. Très amusante à peindre, surtout à la Contrast.

2019-11-28 14

2019-11-28 14

Après la peinture, il faut aussi coller les casques transparents... J'espère que ça ne sera pas trop fragile.

J'ai quand même 2 petits bémols : c'est dommage qu'on trouve dans la boite des figurines en carton au lieu de vraies figurines pour les civils et les vaches enflammées. Pour ça il faut acheter une boite en plus. Et celle-ci est devenue (quasi) introuvable car le jeu ne se fait plus. Ou alors à des prix complètements déments. En fait, j'ai réussi à en trouver un chez un vendeur grec, avec un site uniquement en grec et finalement, en négociant pas mail, j'ai réussi à en commander une.

L'autre bémol, c'est qu'il n'existe pas de mousse adaptée à la boite pour mettre les figurines peintes. C'est dommage car j'ai un peu peur qu'elles s'abîment dans la boite d'origine. Encore un projet à penser...

14 novembre 2019

Essen SPIEL 2019

Il y a 2 ans, j'avais été un peu déçu par l'édition 2017 du SPIEL : beaucoup de jeux de plateau / gestion mais peu de jeux de rôle ou de figurines. Mais en 2 ans, le monde du jeu a bien évolué. Gloomhaven est passé par là et les jeux narratifs commencent à se généraliser. Autre bonne nouvelle, la technologie permet aujourd'hui de produire des figurines pour un prix abordable, le meeple tout moche est doucement en train de disparaitre au profit des vraies figurines. Bref, la cuvée 2019 est de loin bien plus prometeuse que le 2017.

Autre point notable, la généralisation des ventes par kickstarter qui semble devenir le passage obligé pour le production de nouveaux jeux. On a vu un nombre incalculable de prototypes de jeux qui faisaient déjà leur promo pour un futur kickstarter.

Pour commencer, voici notre coup de coeur : Malhya. C'est un jeu français en cours de réalisation. C'est plutôt un jeu de rôle sur plateau sans Maître du Jeu. Le scénario se joue à la façon d'un livre dont vous êtes le héro et chaque paragraphe décrit une situation, un plan et/ou un choix. Tout se règle avec un système d'icônes. La mécanique du jeu est assez inovante et simple à maîtriser. Ils ont prévu un kickstarter dans le courant 2020. A mon sens, il y a encore un peu de taf à faire avant la production mais le jeu est très prometteur.

2019-10-24 13

2019-10-24 13

Ci-dessous les prototypes des figurines.

2019-10-24 13

2019-10-24 13

Chez Ziterdes, ils ont sorti tout ce qu'il faut pour avoir un terrain de bloodbowl qui déchire sa maman...

2019-10-24 14

Et une autre avec un donjon assez impressionant

2019-10-24 14

Sur le stand de Battle System, il y avait plein de décors en cardboard dont leur dernier kickstarter medieval fantastique.

2019-10-24 14

Quelques jolies figurines de chez Forge World

2019-10-24 13

2019-10-24 13

2019-10-24 13

Et sur le stand de Games Workshop, on avait aussi quelques beaux dioramas.

2019-10-24 13

2019-10-24 14

Et une chouette initiative : des figs déjà sous-couchées en libre service pour s'exercer à la peinture

2019-10-24 13

Chez Mythic, il y avait quelques tables de jeu de Johan of Ark et Reich Busters. Mais aussi quelques jolies figs pour Salomon Kane.

2019-10-24 12

Un autre jeu qui a l'air sympa, c'est Vengeance: un jeu de baston/combat de rue bête et méchant.

2019-10-24 12

Quelques autres jolies tables de chez Para Bellum

2019-10-24 13

2019-10-24 13

2019-10-24 13

J'ai vu aussi une table avec des décors de Hagglethorn spécialement conçus pour jouer à Zombicide.

2019-10-24 18

 

Et finalement, j'ai acheté à un japonais un petit jeu tout mignon basé sur le thé avec le chapelier fou de Alice au Pays des Merveilles : Who Am I. C'est un petit jeu avec un service à thé en véritable porcelaine.

IMG_2259

 

Alors comme ça, ça peut paraître un peu léger pour un salon aussi gigantesque que Essen. A vrai dire en 1 journée je n'ai fait que 2-3 palais et les stands des principaux producteurs.

Oh, encore une petite chose... Il y avait aussi un stand Dwarven Forge...

2019-10-24 10

2019-10-24 10

2019-10-24 10

2019-10-24 10

Et on a pu faire une partie de jdr avec Stefan Pokorny le créateur de Dwarven Forge, mais ça, je vous le raconterais plus tard....

10 novembre 2019

The Lost Mine of Phandelver (1) : le repaire des Cragmaw

Avec mes petits camarades, nous nous sommes fixé comme objectif de nous remettre au jeu de rôle de façon un peu plus intensive à un rythme d'un jeu par mois. Pour la première campagne, c'est moi qui me colle au rôle fort envié de maitre du jeu. J'ai donc choisi de nous lancer dans la campagne de la boite d'initiation à DD 5e édition. Cela me semblait une bonne idée de commencer ce nouveau système de jeu progressivement. Et l'excellente qualité du scénar de la boite a finit par me convaincre. La bonne surprise, c'est que les règles pour D&D5 sont simplissimes. Il m'a fallu 10 minutes pour expliquer les bases et hop, on est parti à l'aventure.

L'objectif que je me suis fixé est de jouer avec des décors modélisés en 3D avec de Dwarven Forge ou équivalent et d'utiliser toutes les ressources nécessaires pour que l'immersion soit la chouette possible : toutes les pièces du stuff sont représentées par des cartes au verso desquelles j'ai fait un descriptif de l'objet et des ses caractéristiques. Pour les jeteurs de sort, j'ai utilisé des petits albums à cartes pokemon pour mettre des cartes explicatives de chaque sort. Pour les trésors, j'ai préparé des petites bourses avec les trésors en taille réelle et pièces métalliques. On a imprimé des dents en or et j'ai utilisé une petite statuette dorée pour l'un des trésors. Et pour limiter l'utilisation des crayons, j'ai imprimé aussi des petits compteurs de points de vie pour chaque joueur. C'est beaucoup de préparation, mais ça rend le jeu beaucoup plus fluide : pas besoin d'expliquer les sort, tout est sur les cartes, les objets c'est pareil, les trésors, idem, par besoin non plus de passer des heures à décrire ce qu'on voit, on a tout sous les yeux. Donc, ça permet de vraiment se concentrer sur l'histoire et de la vivre pleinement et aussi sur la façon dont les aventuriers se font maraver la tronche par des gobs...

Donc, nous avons jouer la première partie de cette aventure qui se déroule en 2 temps. La première partie consiste en un traquenard tendu par les gobelins dans la forêt (et de la traque qui s'en suit).

2019-11-09 19

Les aventuriers se retrouvent ensuite face à l'entrée du repaire des vilains gobelins...

2019-11-02 09

2019-11-02 09

Une vue d'ensemble du repaire des Cragmaw

2019-11-02 09

2019-11-02 09

2019-11-02 09

2019-11-02 09

2019-11-02 09

2019-11-02 09

2019-11-02 09

Et quelques photos de la partie :

2019-11-10 01

2019-11-10 01

2019-11-10 01

2019-11-10 01

2019-11-10 01

Pour cette première aventure, nous avons tous été très agréablement surpris par la facilité des règles et la vitesse à laquelle on les a intégrées. C'est encore un excellent point pour ce système et surtout ça permet de ne pas passer des plombes dans des livres de règles au lieu de vivre l'aventure. On a tous passé vraiment un excellent moment et cela nous a vraiment conforté dans notre idée de faire du jdr plus régulièrement.


08 novembre 2019

Le village gobelin wizkids

Ce mois-ci wizkids a sorti un village gobelin au grand complet. On a les murailles, les tentes, l'enclos du chef cochon, les bébés gobelins, une idole animée, des barriques de pickels et plein d'accessoires. A y regarder de plus près, on  y retrouve tous les éléments des excellentes aventures Pathfinder "We be goblins". Raison de plus pour mettre ces aventures au calendrier de nos parties de jdr.

2019-11-08 13

2019-11-08 13

2019-11-08 13

2019-11-08 13

2019-11-08 13

03 novembre 2019

Le stade

Pour notre campagne Warhammer, nous allons devoir infiltrer les équipes de Bloodbowl pour essayer de démasquer une équipe un peu bizarre. Donc mon MJ m'a commandé de quoi faire un joli stade de bloodbowl. Pour ça, j'ai été chercher quelques gradins d'amphithéatre romain en mdf pas cher chez Sarissa Precision. J'ai trouvé que ça rendait pas mal en gardant juste la couleur du mdf, sans peinture. J'ai à peu près 80cm de gradins, de quoi couvrir la longueur du terrain.

Et j'avais un stock de figurines de spectateurs romains de chez Steve Barber. Les figurines ne sont pas terribles mais elles sont faciles à peindre et servent surtout à faire de la masse et compléter les figurines que j'ai déjà. Speed painting evidemment à la Citadel Contast.

2019-10-31 08

2019-10-31 08

30 octobre 2019

6eme anniversaire !!!

2019-10-21 17

Voilà donc 6 ans que j'ai commencé ce blog, une belle aventure qui continue. C'est aussi l'occasion de faire le bilan de l'année écoulée.

Cette année, le rythme des posts est un peu moins soutenu que les autres années. Je dois avoir posté un peu plus de 90 articles durant cette année, soit le plus petit nombre d'articles sur 1 an depuis le début de l'aventure. Ca fait quand même +/- 650 articles et presque 3000 photos depuis le début.

Niveau fréquentation, on a dépassé les 120.000 pages vues.

Même si j'ai plutôt l'impression d'avoir peint beaucoup de décors cette année : du gros décor et du petit comme les terrain crates, je suis quand même arrivé à sortir une grosse centaine de figurines, dont une moitié de héros de zombicide black plague. Cela dit je ne pensais pas arriver à peindre autant de figurines cette année. Si j'y suis arrivé, c'est certainement grâce à aux nouvelles peintures CItadel Contrast qui sont pour moi la grosse découverte de l'année.

Allez hop, c'est repartit pour une septième année !!!

29 octobre 2019

Core Space : the Purge

Alors Core Space, c'est un peu le genre de jeu où on se dit que si un jour je dois créer un jeu, ça devrait ressembler à ça. C'est entre le jeu de plateau et le jeu d'escarmouche. Dans la boite, on a tout ce qu'il faut : le tapis de jeu en caoutchouc, les figurines, les décors, etc. Bref, c'est plein de promesse. Par contre, je n'ai pas encore eu le temps de lire les règles : le livre des règles est assez volumineux et en anglais...

Par contre, j'ai commencé à peindre les figurines. J'ai commencé par la faction The Purge qui sont des genres de robots exterminateurs/flics. J'ai encore une fois utilisé la peinture Citadel Contrast qui donne un super résultat pour ce genre de peinture en un minimum de temps. J'ai mis moins d'1h30 pour faire ces 9 figurines, soit +/- 10 minutes par fig.

2019-10-20 20Les Harvesters

2019-10-20 20Les devastators en rouge, le Live One et l'assassin.

 

 

26 octobre 2019

Gnomish Submarine

Je vous ai déjà parlé plusieurs fois de Printable Scenery qui produit de très beaux décors à imprimer. Il existe d'autres sociétés qui en font autant, comme 3D Printable Tabletop Models. Ils fonctionnent aussi, comme beaucoup aujourd'hui, par kickstarter. Ils marchent aussi par thèmes. Dans leur avant-dernier kickstarter, il y avait tout ce qu'il faut pour vivre des aventures maritimes. Et notamment ce sous-marin très steampunk en forme de poisson. Et ce qu'il y a de chouette avec ce sous-marin, c'est que le toit est amovible et l'intéreur est détaillé. On peut y loger jusqu'à 4 figurines pour vivre des aventures sous-marines.

2019-10-19 16

2019-10-19 16

2019-10-19 16

2019-10-19 16

2019-10-19 16

2019-10-19 16

2019-10-19 16

2019-10-19 16