Kwarp m'a demandé un 'petit' tuto sur le moulage des fenêtres ou comment faire des pièces ajourées... Vaste sujet...

En fait, il n'y a pas vraiment de réponse définitive sur la question. Ca dépend...

 

Pour être un peu plus clair, je vais juste expliquer comment j'ai fait mes différentes pièces ainsi que les variantes que j'ai pu voir ailleurs.

- Pour les fenêtres basées sur des pièces Grendel, ça n'a pas été très compliqué car j'ai reçu les fenêtres déjà fermées. Il a juste fallu que je les monte sur une dalle de sol Dwarven Forge, que je refasse les joints et le tour était joué. 

2014-01-08 21

L'avantage est un moulage/démoulage facile. Par contre, après, pour chaque pièce, il y a un très gros boulot d'ébarbage à la Dremel, puis à la lime, ensuite green-stuffage et re-sculpture des montants de la fenêtre. Il faut quasiment refaire tout l'intérieur de chaque fenêtre pour chaque pièce. Le résultat est pas mal mais prend beaucoup de temps. J'ai dû refaire les rainures entre les pierres et les bords des colonnes.

2014-01-08 21

 

- J'ai ensuite fait une pièce de catacombe avec un jour dans la bouche de l'empilage d'os. Dès la création de la pièce, je savais ce que je voulais faire et j'ai glissé une petite feuille de papier/plastique transparent (genre cello qui sert à faire des slides à projeter ou un bout de plastique transparent de blister à figurine) entre la pièce Dwarven Forge et l'empilage d'os. Il vaut mieux prendre une feuille transparente car c'est plus facile pour voir les raccords entre les 2 faces de la pièce.

2014-01-08 21

2014-01-08 21

Donc, pas de soucis pour démouler mais par contre, il arrive parfois qu'au moulage, les 2 côtés du cello ne soient pas tout à fait en face. Il y a parfois un petit décalage entre les 2 côtés de la pièce. Heureusement, dans mon cas, le trou est assez profond et le cello est au milieu, donc, ça ne se voit pas. Pour l'ébarbage, comme la feuille est très fine, c'est très facile. Parfois, il n'y a même rien du tout à enlever.

J'ai vu ce genre de solution pour les meurtrières de la tour modulable que j'ai déjà montré ici. On voit bien qu'une feuille a été collée au niveau du trou pour faciliter le moulage.

2014-01-08 21

- J'ai aussi testé une méthode qui fonctionne très bien. On ne met rien du tout et on moule la pièce directement dans le silicone, sans mettre de voile pour fermer la fenêtre. Lors du démoulage de la pièce originale, on découpe l'ouverture directement dans le moule au scalpel afin de pouvoir extraire la pièce originale. L'avantage est que la découpe est un peu irrégulière et donc, quand le moule reprend sa forme initiale, les 2 parties ont moins tendance à glisser l'une sur l'autre (comme dans la méthode précédente avec la feuille de cello). Cette méthode marche super bien mais il faut avoir la possibilité d'accéder facilement à la partie du moule à découper lors du démoulage. Pour des fenêtres dans le style Dwarven Forge, c'est pas trop compliqué car les pièces ont un profil en L. Ca devient plus compliqué si le profil de la pièce est en T.

 

2014-01-08 21

2014-01-08 21

- Sinon, autre exemple : mouler la fenêtre en 2 pièces séparées et les coller après. C'est très facile et le rendu est très bien aussi. Il suffit d'en.mouler les couches (je n'ai pas résisté à la contrepèterie ;o) ) : en gros, on fait 2 pièces. La première pièce est la fenêtre jusqu'au linteau et la deuxième, c'est le linteau et la partie supérieure de la fenêtre. Ensuite, on moule les 2 pièces séparément. Il suffit après de les coller ensemble pour avoir la pièce finale. Ca n'a l'air de rien mais beaucoup de pièce de Dwarven Forge sont conçues comme ça. (même certaines pièces qui n'en donnent pas l'impression.

 

2014-01-08 21

2014-01-08 21

Donc, en gros, il n'y a pas de solution universelle pour faire des pièces ajourées. La solution va dépendre un peu de la forme de la pièce qu'on veut sortir.

 

 

Concernant la pâte à modeler que j'utilise pour la sculpture, il y a plusieurs possibilités : pâte Fimo, pâte Sculpey, Green Stuff. En fait, je crois surtout que ça dépend des affinités de chacun. Personnellement, j'utilise un peu de tout. Je n'ai pas encore assez d'expérience pour avoir déjà fixé ma préférence sur l'un ou l'autre support. Par contre, je ne cuis pas la Fimo ou la sculpey. Je n'en vois pas l'utilité. Le modèle original n'a pas besoin d'être dur ou solide pour faire un moule en silicone correct. Le seul truc embêtant, c'est qu'en général, l'original est détruit au démoulage. Mais ça ne me dérange pas tant que ça. Evidemment si c'est une pièce qui ne doit pas être moulée, c'est différent. Par exemple, pour les pièces que j'utilise avec mon aimant à lévitation, j'ai fait ça en pâte Fimo qui a été cuite car je n'avais besoin que de pièces uniques.

2014-01-08 21

Le green Stuff est bien aussi. Il a l'avantage de se solidifier en séchant. Un original en Green Stuff résistera probablement mieux au processus de moulage et ne sera pas détruit. Par contre, je n'aime pas trop travailler le Green Stuff car c'est très collant. Ca colle assez fort aux outils et personnellement, j'ai du mal à le travailler. Ca colle souvent plus aux outils et aux doigts qu'à la pièce elle-même. Cela dit, je n'ai pas non plus creusé le sujet. Il existe probablement des techniques pour que ça colle moins et que ce soit plus facile à travailler. Si vous avez les infos, je suis preneur.

Pour la dureté de la pâte, c'est un peu à voir avec quelle dureté on est plus à l'aise. Je sais que Morgarette qui sculpte les pièces de Psom préfère une pâte très dure. Moi, je préfère une pâte plus souple. Cela dit, il n'y a pas de comparaison entre son travail et le mien : elle est clairement à des années lumières de ce que je suis capable de sortir. Moi, je fais juste du gribouillage quand elle fait des toiles de maître.

 

Maintenant, si tu te mets à la sculpture, tu vas vite te rendre compte que le truc le plus difficile/chiant, c'est le texturage. Comment faire un rendu de pierre, de tissu, de bois, de feuilles, etc. Et là, ben c'est chacun ses trucs, tout est bon : bouts de bois, cailloux, écorces, papiers chiffonnés, tissus, etc. Le bois est assez facile à faire (il suffit de faire des rainures dans la pièce) mais il y a plein d'autres textures plus embêtantes. Par exemple, je sais que Lord Annihilus a dû faire beaucoup de recherches pour trouver de quoi faire une texture qui rend bien la lave.

2014-01-08 21

Pour les textures, il y a 2 solutions. Soit les plaques de texturage en négatif qui sont souples et à presser sur la pâte à modeler pour avoir la texture en positif. Soit les plaques de textures en positif qui sont en plastique dur, à découper et à coller sur son montage.

Il existe des dizaines de plaques de texturage (en négatif) pour le loisir créatif (pex pour la pâte Fimo), mais quasiment rien pour les échelles plus petites comme le 25mm. Les premiers qui se lancent là dedans, c'est Happy Sepuku. Je viens de faire l'acquisition de plaque de texturage de chez eux.Ca a l'air très bien mais je n'ai pas encore eu l'occasion de les tester. Ca ne se voit pas super bien sur la photo mais la texture est en négatif.

2014-01-08 21

Pour les plaques de texture, en positif, j'aime bien les plaques de textures de Wills. C'est très varié (brique, tuiles, parquet, pavés, etc.) et suffisamment fin pour être facilement utilisable.

2014-01-08 21

 

Ensuite pour les tirages, il faut savoir que le principal souci est qu'il est très difficile d'avoir un tirage qui est à 100% de la taille originale. Il y a toujours une petite réduction qui est due à l'élasticité du silicone et à la rétractation de la résine. Ici, le choix va dépendre aussi de la pièce et des moyens financiers qu'on veut y mettre. Si on veut faire une pièce unique ou une pièce qui sera utilisée qu'une ou 2 fois dans un setup, un petit peu de rétractation sera acceptable. S'il faut aligner les pièces les unes derrières les autres, une petite différence de 1mm par pièce peut rapidement se transformer en trou d'un demi centimètre. Ce qui est visible si on combine avec d'autres pièces. Cela dit, même chez DF, il y a des différences entre les pièces simples ou les plaques plus grandes.

Pour le moulage, j'utilise un silicone RTV avec un catalyseur bleu. Ce qui me permet de voir si le mélange est homogène. Il se fait que je connais un magasin à Bruxelles qui est spécialisé dans les silicones et les résines. Donc, pour le silicone, je me fie à leurs conseils. Ils savent que c'est pour des miniatures et comment je fonctionne. J'utilise un silicone à séchage lent (+/- 72h). On peut l'utiliser après 24h mais il vaut mieux attendre 72h car le moule sera plus stable (moins de rétractation).

2014-01-08 21

2014-01-08 21

Pour le coffrage du moule en silicone, je préfère faire un coffrage en légo qui entoure bien la pièce et je moule mes pièces individuellement. Je préfère cette méthode car j'utilise moins de silicone. Par contre, le désavantage c'est qu'il faut refaire le coffrage pour les tirages sinon, le moule peut un peu se déformer avec le poids de la résine.

2014-01-08 21

Certains de mes collègues plus professionnels préfèrent mouler plusieurs pièces à la fois dans un seul gros moule. Travailler avec des grands moules en silicone présente l'avantage de pouvoir mieux doser le catalyseur du silicone. (moi je reste dans le petit artisanat)

Il y a moyen de faire un peu d'économies : on peut aussi passer au mixer les moules en silicone ratés ou inutiles et ré-intégrer les copeaux pour faire un nouveau moule.

 

Pour la résine, ça va dépendre de la pièce aussi. La résine polyuréthane classique peut avoir un taux de rétractation de 3% pour celles de moindre qualité. Et on peut avoir un taux de rétractation de 0,05% pour les résines utilisées en dentisterie mais qui seront aussi beaucoup plus chères. Autre facteur à ne pas négliger : on peut 'charger' les résines avec de la poudre de pierre (souvent du marbre). A petite dose, ça diminue le taux de rétractation, à haute dose, ça l'augmente (là, je suis moins sûr). Et plus on charge, plus la résine sera fragile et cassante. La résine utilisée par Dwarven Forge est une résine fortement chargée donc très cassante, d'où le nom 'poly-stone' qu'ils lui donnent. L'avantage de charger la résine est que ça coûte moins cher. On gagne en volume avec un apport en résine inférieur.

Personnellement, je n'aime pas beaucoup travailler avec de la résine chargée car elle est difficile à travailler après (car cassante). J'aime bien pouvoir retravailler les pièces après tirage si nécessaire. En général, j'utilise de la résine polyuréthane de Pascal Rosier. Elle n'a pas d'odeur (j'ai essayé des résines qui sentaient tellement le pétrole qu'il n'était quasiment pas possible de les retravailler à le Dremel), rend bien les très petits détails et est agréable à retravailler avec des gouges. Par contre, elle se rétracte un peu.

2014-01-08 21

Par contre, j'utilise de la résine chargée à très faible taux de rétractation pour certaines pièces simples qui ne demandent pas de travail particulier et qui nécessitent une taille très précise car elles doivent être alignées avec d'autres pièces, comme par exemples les pièces de trésor.

La solution la plus simple pour déjouer les problèmes de rétractation, c'est de faire les pièces originale un tout petit peu plus grandes (1 ou 2 mm par longueur de 5cm). Malheureusement, pour le custom, ce n'est pas toujours faisable.

 

Donc, comme je le disais au début, il n'y a pas vraiment de solution toute faite ni meilleure l'une que l'autre. Ca va dépendre de ce qu'on a envie de faire et surtout de ses affinités et de sa façon de travailler. Certains préfèrent des supports durs, d'autres supports plus malléables, certains préfèrent tel type de résine ou tel type de silicone, travailler avec certains outils, etc. Je n'ai malheureusement pas trouvé de bouquin qui traitait exclusivement de ce genre de hobby (sculpture sur figurines miniatures et moulage). On trouve parfois des paragraphes sur le sujet dans des volumes plus généralistes. C'est donc à chacun de se faire la main petit à petit, de découvrir ses propres techniques. Le seul conseil que je peux donner, c'est un loisir qui peut coûter cher, donc il vaut mieux parfois prendre son temps et bien réfléchir à ce qu'on veut faire et comment le faire avant de se lancer. Ca permet de faire des économies de temps et d'argent.

J'espère avoir été clair. N'hésitez pas à me poser vos questions.