Voici donc le retour de l'imprimante 3D. Nous en étions restés à la carbonisation des sondes de températures et à la commande de nouvelles pièces. Donc, petit rappel, mon imprimante est une Malyan qui est en fait un clone chinois de la Prusa i3. Qui dit clone, dit pièces interchangeables. Nous avons donc commandé une nouvelle tête d'impression complète de Prusa i3 car les délais étaient très inférieurs à ceux des pièces pour la Malyan.

Donc, nous avons effectivement bien reçu une tête quasi identique... QUASI... En fait, ce sont des clones mais visiblement, il y a dû avoir des bugs dans le transfert d'ADN car il y a plusieurs petites choses énervantes qui ne correspondent pas : les connecteurs ne sont pas les mêmes, les trous d'attache sont un peu décalés, juste assez pour qu'on ne puisse pas attacher le moteur convenablement, les diamètres de certains tubes sont différents, etc. Bref, si on met les 2 têtes d'impressions l'une à côté de l'autre, on pourrait dire qu'elles sont identiques mais quand il s'agit de ré-assembler la chose, les affaires se corsent.

Résultat, nous avons (enfin surtout Stef) démonté les 2 têtes d'impression pour construire une tête hybride en mélangeant les têtes des 2 pièces : le ventilo de l'un, le moteur de l'autre, l'extrudeur de l'un, la résistance de l'autres, etc. Au final, tout fonctionne car ce n'est que de la mécanique et heureusement, au niveau software, les 2 imprimantes sont vraiment des clones. Et c'est ainsi qu'est née Frankenprinter !!!

 

2017-06-23 08

La bestiole a donc repris la production. J'en ai profité pour imprimer quelques compteurs à points de vie pour D&D.

2017-06-23 08